L'ASMIE : L'association

LA LUTTE

l’ASMIE, c’est aussi savoir se battre pour ses droits.

On manifeste, on passe dans les classes, à la fac, etc… On écrit des tracts, on se greffe à d’autres structures pour faire valoir nos droits, on rencontre des politiques, on parle à la radio, on écrit dans des revues spécialisées (ANAS, etc.) et dans des journaux, on prend nos responsabilités.

Nous sommes en ce moment, par exemple, vraiment choqués de voir que certaines préfectures mettent un terme à cet avenir durement arraché en interdisant aux jeunes pris en charge d’avoir accès à des rendez-vous pour avoir des autorisations de travail ou des titres de séjour dès leur majorité et travaillons sur le sujet accompagnés par de plus grosses structures.

Nous sommes en lien avec des avocats pour aider les jeunes qui travaillent et sont en contrat d’apprentissage s’ils ont des problèmes avec leurs patrons, soutenons les jeunes majeurs et les orientons vers des structures adéquates, rencontrons des professionnels, allons sur des salons, rencontrons des structures de formations professionnelles, etc.

Avec la sortie du CD “on m’a vendu du rêve”, qui fait aussi partie de la Lutte ( des textes engagés, écrits et chantés par les jeunes, qui parlent de la situation qu’ils défendent sur scène ) nous avons créé du merchandising qu’on vend pour renflouer nos caisses : des affiches de l’ASMIE, des badges et des stickers, et bien sur le CD en lui même ( une version numérique s’achète sur le site Bandcamp).

Le combat continue toujours et nos champs d’actions s’agrandissent en fonction de nosrencontres et partenariats .

POURQUOI ?

C’est la journée Internationale des Droits de l’Enfant mardi 20 novembre.
On est des enfants nous aussi.

-Pourquoi, dès notre arrivée en France, lors de notre évaluation obligatoire, on nous traite de menteurs ?

-Pourquoi nos extraits de naissances ne sont pas suffisants pour être mis à l’abri ?

-Pourquoi on nous laisse à la rue ?

-Pourquoi, après tant de problèmes et de douleur pour arriver jusqu’à vous on ne prend pas en compte notre souffrance ?

-Pourquoi vous nous maltraitez ?

– Pourquoi avez vous peur de nous ?

est-ce parce qu’on a survécu au désert, à la prison, à la mer, aux passeurs ?

– Pourquoi on refuse de nous soigner quand on est malade ?

– Pourquoi on ne nous explique rien ? attendre, attendre, attendre… !
On ne dort pas, on a peur, on repense à la Lybie, aux morts…

– Pourquoi on nous laisse à la rue jusqu’à ce qu’on devienne fous ?

-Pourquoi je n’ai pas de tickets de métro pour aller voir le juge ?
– Pourquoi je dois toujours avoir peur des contrôleurs et de la police ?

-Pourquoi alors qu’on a le droit à un avocat, le tribunal refuse parfois de nous en donner un-Pourquoi vous ne voulez pas de nous ?

–Pourquoi, si l’Aide Sociale à l’Enfance ne nous prend pas tout de suite en charge, l’Académie de Paris –entre-autre, refuse de nous scolariser en attendant pendant des mois la décision des juges ? Au final on nous répondra qu’il n’y a plus de places pour être affectés cette année et on aura perdu un an…

Finalement, après des mois d’errance je suis pris en charge.
De « menteur », je passe à « mineur non accompagné ».

-Pourquoi on ne me donne pas mes droits ?

-Pourquoi les éducateurs nous mettent toujours à l’hôtel ? Pourquoi je ne peux être en foyer, avec des gens qui me protègent ? Pourquoi je suis toujours seul à l’hôtel ? dans des hôtels sales, avec des gérants malveillants, sans chauffage …
-Pourquoi toujours sans rien faire ?

-Pourquoi, après des mois d’attente et de stress on ne me met toujours pas à l’école ?

– Pourquoi des éducateurs ne connaissent rien à ma culture et mon continent ?

-Pourquoi on attend très, très longtemps des rendez-vous qui parfois n’arrivent jamais ?
on m’appelle au dernier moment : »viens vite chercher l’argent pour manger !», tu arrives, ça fait plusieurs jours que tu n’as plus de quoi t’acheter à manger, l’éducateur ne t’avait pas donné tout pour le mois entier, et là en fait l’éducateur n’est pas là, il faut revenir…

-Pourquoi je ne peux toujours pas manger à ma faim ?

-Pourquoi je n’ai pas toujours de titre de transport, pour pouvoir effectuer mes démarches sans avoir peur des contrôles ?

-Pourquoi personne ne s’occupe de moi, ne m’apprend les codes de votre société, ne m’aide à m’insérer et à construire mon avenir, ne me laisse la chance de devenir vraiment autonome ?

-Pourquoi on me refuse un avenir professionnel ?

-Pourquoi attendre ma majorité seul à l’hôtel pour ensuite faire de moi un « sans papiers » qui va retourner errer dans les rues ?

-Pourquoi je vois la vie en France comme pleins de rêves non réalisables ?

C’est la Journée Internationale des Droits de l’Enfant mardi 20 Novembre .
On est des enfants nous aussi !
C’est quoi nos Droits ?
On nous protège de quoi ?

Les jeunes de l’ASMIE

 

 

Merci à Sekou, Alseny, Halimatou, Mohamed,Mamadou, Mory, Wally, Diango, Abdrahmane, Fissenou, Hamed, Mamadou B., Yacouba, Lamba,Lili et Mamadou S. pour avoir participé à l’écriture de ce tract.
Merci à Yves de nous avoir laissé le lire dans son émission de radio sur FPP en direct ce soir 🙂

Mardi 20 novembre on distribue ce texte/tract dans Paris, on passe dans une annexe de La Sorbonne pour montrer notre projet photos/textes aux étudiants, échanger, se rencontrer…
Et ils nous organisent une collecte de tout un tas de choses dont nous avons besoin:)
les droits de l’enfant sont bafoués, l’accueil inconditionnel c’est la rue, mais nous passerons malgré tout une bonne journée!
On garde espoir!

Marche des Solidarités
Acte 3

Marche des Solidarités
20 Juin 2020

Manifestation contre les violences policières
Juin 2020

SUIVEZ-NOUS :

FAITES UN DON 🙂

HelloAsso

COMMANDEZ

NOTRE CD

Bandcamp